Blog E-Coasters

Disneyland Paris mêlé à une Affaire d’Espionnage !

Share Button
VN:F [1.9.22_1171]
3 vote(s)

Espionnage a Disneyland Paris

Affaire d’Espionnage à Disneyland Paris

Ce jeudi 27 juin, le parc d’attraction Disneyland Paris a été condamné à 150 000€ d’amende dans une affaire d’espionnage des futurs employés de la compagnie.

La mise en place de ce dispositif remonte à l’année 1999, date à laquelle un employé de Disneyland Paris venait d’être accusé du viol d’un visiteur mineur. Suite à cette affaire, la direction du parc d’attraction français avait décidé de faire une enquête poussée sur tout les futurs employés du parc. Deux anciens gendarmes, reconvertis dans l’espionnage, étaient alors en charge de vérifier les antécédents des futurs candidats à l’embauche. Ils avaient profité de leur ancienne fonction pour demander à leurs ex collègues de fouiller dans les fichiers confidentiels de la police et de la gendarmerie, en l’occurrence le Stic (Système de traitement des infraction constatées) et le Judex (Système judiciaire de documentation et d’exploitation) qui répertorient toutes les personnes ayant fait l’objet d’une procédure judiciaire. Ils avaient également entré des noms dans des fichiers concernant les permis de conduire ou encore les titres de séjour. Les ressources humaines de Disneyland Paris avaient alors en leur possession les antécédents judiciaires de 3000 candidats à l’embauche et particulièrement en matière d’infractions aux moeurs, de travail clandestin ou d’infraction économique et financière. Pour ce travail, les deux anciens gendarmes étaient payés 37 000€ chacun par le parc d’attraction francilien ! Ce n’est qu’en 2004 que la direction de Disneyland Paris a « pris conscience du caractère illicite de ces opérations et y a mis fin » explique Gilles Dobelles avant d’ajouter qu’il s’agissait de « renforcer la sécurité de nos visiteurs » en matière d’abus sexuels et de terrorisme !

Mais toutes ces explications n’ont pas convaincu le parquet de Meaux qui, après avoir délibéré, a condamné la société, qui exploite le parc d’attraction Disneyland Paris, à 150 000€ d’amende dont 75 000€ avec sursis au titre de recel de corruption active, violation du secret professionnel et détournement de données informatiques confidentielles. Quant aux deux anciens gendarmes, déjà condamnés pour une affaire similaire, ils ont écopé de 6 à 10 mois de prison avec sursis et de 3 000 à 4 000 euros d’amende ! Du côté de la CFDT, cette condamnation est « dérisoire pour ce groupe » comme le souligne le syndicaliste Daniel Rovedo, dont l’organisation devrait recevoir 10 000€ de dommages et intérêts ! Il semblerait que Disneyland Paris n’ai pas exclu la possibilité de faire appel …

Disneyland Paris mêlé à une Affaire d'Espionnage !, 5.0 out of 5 based on 3 ratings
Share Button
VN:F [1.9.22_1171]
3 vote(s)